Junko Yamasaki


D’après un psychologue “l’être humain est un être qui a un instinct brisé”, parce qu’il sait qu’il est mortel. D’après un calligraphe “la culture a commencé par blesser la nature”, parce qu’on a commencé à graver la pierre ou le bois pour écrire...
         L’être humain est complexe, je ne pense pas qu’il soit ni supérieur ni plus intelligent que les autres êtres vivants, en tout cas il se complique la vie en manipulant notamment le langage. Il a un besoin spécifique de “satisfaction mentale”.          
            Mon travail est fait de différentes formes, matières, et techniques. Le lien entre elles est la grande question : qui sommes nous?            
            En tant qu’artiste qui partage sa vie entre le Japon et la France, je voudrais par la variété de mon travail, voir et montrer l’amour et la beauté  de notre monde et des êtres humains qui ne sont avant tout que des animaux doté de langages, de cultures et de vies différentes.

Junko YAMASAKI

 

 

 

 

Sans titre,  2006
encre de chine, aquarelle sur papier japonais, 24 x 33 cm

 




Sakura - fleurs de cerisier (Milles grues évoquant la forme du continent d'Asie),  2005
papiers métalliques et en couleur, fil de nylon, au Musée des Arts Asiatiques , 4 x 4,20 m





Cap des mille grues,  2008
papiers cadeaux, fil de nylon, à l'Hôpital St Roch, 25 x 25 m

 

 

 

Sans titre (momie de chat et crâne),  2011
deux dessins encadrés, encre de chine sur papier japonais

 

 

 

Sans titre,  2006
encre de chine, aquarelle sur papier japonais, 33 x 24 cm

 

 

 

Sans titre (Pissenlit),  2010
crayon, aquarelle, acrylique sur papier kraft, 38 x 23 cm